-
protège-griffes softclaws

Multi-Services Softpaws K.R 

L'alternative #1 du dégriffage au Québec!!

Blogue

Kit de protège-griffes Softclaws

Publié le 20 avril 2019 à 10:10

Nous avons des kits de protège-griffes spécialement conçu pour les cliniques vétérinaires ainsi que pour les salons de toilettage .


Il y a des kits de 300, 480, et de 680 protège-griffes, ses kits sont spécialement conçu pour permettre aux entreprises de maximiser les rdv avec le client( chat ou chien) ce qui peut permettre de déceller rapidement certains problème de santé que celui-ci pourrait avoir. Car en achetant un de ces kit, vous permettez à votre clientèle un maximum de couleur, un suivi au 6 à 8 semaine avec l'animal et une rentabilité assuré.

Tout ses kits sont fabriquer au Québec par notre entreprise, De plus en faisant afaire avec nous , vous êtes sur d'avoir entre les mains la marque originale et non une des contrefaçons qui existe sur le marché et quipeuvent être dangereuse pour l'animal 

Nous offrons aussi aux techniciennes et toiletteuses une formation d'environ 1h pour apprendre les rudiments sur les Softclaws/Sofpaws, les meilleures façon de faire les installations et plus encore 

Chez multi-Service Softpaws K.R notre slogan est ''Votre compagnon mérite ce qu'il y a de mieux, rien de moins!!'' et nous nous efforçons de sensibiliser la population ainsi que les profesionnels à cela 





30ième congrès de l'amvq

Publié le 8 avril 2019 à 9:05

Mission Accomplie!!!!

Nous sommes très fiers d'avoir participé au 30ième Congrès de l'AMVQ.

Nous avons apprécié réaliser l'ouverture d'esprit des membres à propos des alternatives au dégriffage.

Plusieurs vétérinaires et regroupements de vétérinaires nous ont demandé des soumissions pour obtenir nos kits professionnels, ainsi que des soumissions pour offrir des formations à leurs techniciennes relativement à l'installation de notre produit. De plus, énormément de techniciennes nous ont demandé des explications et de la documentation à propos de notre produit afin qu'elles puissent en parler à leurs vétérinaires.

Bien entendu, nous allons vous tenir au courant des développements au fil du temps concernant les entreprises embarquant dans notre folle aventure 

P.S: Les cerises sur le sunday sont : la pétition de la SPCA contre le dégriffage et la décision prise par les vétérinaires du Nouveau-Brunswick d'interdire à ses membres de pratiquer le dégriffage à partir du mois de juillet

Le chat et ses griffes

Publié le 20 mars 2019 à 11:25

Voici la retranscription d'un teste que vous pouvez retrouver sur le site de L'A.M.V.Q en cliquant surhttps://www.amvq.quebec/fr/nouvelles/le-chat-et-ses-griffes" target="_blank"> ce lien


L’Association des médecins vétérinaires du Québec (AMVQ) en pratique des petits animaux, profite de la tenue de son 30e congrès qui se déroulera au Palais des congrès de Montréal, du 5 au 7 avril 2019, pour publier un tout nouveau dépliant portant sur le chat et ses griffes. Selon un sondage SOM1 réalisé pour le compte de l’AMVQ, il y avait au Québec en 2017, près de 800 000 chats privés de leurs griffes, soit environ 54 % des félins adultes vivant dans un ménage, un pourcentage inégalé à l’échelle de la planète.

Cette pratique du dégriffage qui a vu le jour aux États-Unis dans les années cinquante avait, à l’origine, l’objectif d’enrayer la transmission du « Cat Scratch Fever », une maladie bactérienne que l’on venait de découvrir et qui pouvait causer de graves infections, particulièrement chez les enfants.

Par la suite, bien que les craintes de la maladie se soient estompées, l’habitude créée au Québec dans les années soixante de faire dégriffer les chats pour épargner les griffures aux enfants — mais aussi et surtout au mobilier — s’est tristement poursuivie.

Contre les menaces récurrentes d’éventuels abandons de la part des propriétaires, le dégriffage restera pendant des décennies une chirurgie dite de routine et malheureusement accessible à trop faible coût.

Heureusement, il y a une vingtaine d’années, conscients de cette particularité culturelle, et afin d’en réduire le nombre, les médecins vétérinaires ont commencé à mieux expliquer la procédure, mettre en garde les propriétaires contre de possibles complications et suggérer des alternatives. Des dépliants d’information aux chroniques dans les médias en passant par de la sensibilisation lors des consultations, l’augmentation des coûts et le refus de procéder, tout a été essayé pour diminuer la quantité de dégriffages.

Puis dernièrement, à la lumière des résultats de récentes études scientifiques ayant démontré une corrélation entre le dégriffage et les douleurs chroniques ainsi que certains problèmes de comportement, de plus en plus de médecins vétérinaires inconfortables avec cette chirurgie ont décidé de ne plus la proposer à leur clientèle. À l’opposé, d’autres médecins vétérinaires, inquiets des risques d’abandons des chats non dégriffés, ont préféré continuer à offrir le service tout en poursuivant leur réflexion et en effectuant de l’éducation.

Si les actuels propriétaires de chats ont déjà effectué leur choix, il n’en reste pas moins que la mise en place de nouvelles campagnes de sensibilisation de la part des médecins vétérinaires et des regroupements de protection des animaux devrait amener un changement dans les habitudes des Québécois en matière de dégriffage.

À ce sujet, le même sondage nous indique que 62 % des Québécois qui possèdent des chats ne feraient probablement ou certainement pas dégriffer le prochain chaton dont ils feraient l’acquisition.

L’Association des médecins vétérinaires du Québec en pratique des petits animaux invite les propriétaires de chats à consulter ce dépliant sur son site www.amvq.quebecou à le demander à son médecin vétérinaire.

N’hésitez jamais à discuter avec votre médecin vétérinaire si vous avez des craintes, des questions ou des hésitations en ce qui concerne les griffes de votre compagnon félin.

Source : AMVQ

1 Sondage omnibus réalisé par internet par la firme SOM du 1er au 6 décembre 2017 auprès de 1 042 répondants répartis à la grandeur du Québec. La marge d’erreur maximale pour l’ensemble des répondants est de 4,2 %, 19 fois sur 20

Sondage 2018

Publié le 7 février 2019 à 16:15

Selon un sondage de 2018 publié par l’Association des médecins vétérinaires du Québec, 61 % des vétérinaires croient que l’Ordre des médecins vétérinaires du Québec devrait interdire le dégriffage. Ce chiffre grimpe à 88 % pour ce qui est des vétérinaires de trente ans ou moins.

De plus, l’Association des étudiants en médecine vétérinaire du Québec ainsi que l’Association des techniciens en santé animale du Québec s’opposent à cette chirurgie et de nombreuses cliniques vétérinaires et centres de référence québécois refusent de la pratiquer. Les chiffrent démontrent que, de façon générale, l’opposition à la procédure au sein de la profession croît sans cesse depuis 2001.

 

 

outils pour l'éducation

Publié le 6 février 2019 à 12:30

Les protège-griffes peuvent être utilisé comme outil d’éducation

Nous le savons, un chat peut très bien apprendre à faire ses griffes aux bons endroits. Les protège-griffes sont un excellent outils pour vous permettre de prendre le temps de montrer à votre félin les endroits appropriés pour faire ses griffes, tout en protégeant vos meubles.


Pour vous aider à lui apprendre où faire ses griffes, placez plusieurs poteaux à griffes et arbres à chats aux endroit stratégiques, que celui-ci a sans doute déjà choisi. Un poteau à griffes est complètement inutile s’il est caché dans le fond d’une pièce inutilisée. Les chats choisissent stratégiquement l’emplacement où ils font leurs griffes (souvent dans les pièces les plus utilisées comme le salon et la cuisine) et ont aussi leur préférence de texture. Alors ne vous battez pas contre lui, utilisez plutôt ses préférences!

Vous pouvez aussi mettre de l’herbe à chat sur les endroits où vous désirez qu’il fasse ses griffes pour le stimuler, et mettre du répulsif sur les meubles que vous désirez protéger et lorsque votre chat fera ses griffes au mauvais endroit, il est important de le redirigez le calmement vers le bon endroit et de récompensez celui-ci avec des gaterie qu’il aime lorsqu’il aura choisit de faire ses griffes au bon endroit!

après quelques mois peut-être qu'il n'aura même plus besoin d'avoir des protège-griffes et qu'il saura exactement ou faire celle-ci, mais si par sécurité vous désirez continuer le système Softclaws il n'existe rien qui peut vous empêchez de continuer 

Pour vous r'assurez sur ce procédé ,nos deux félins ont des protège-griffes Softclaws depuis maintenant 4 ans en continue et il ''feel'' le parfait bonheur :)